• Carnet de route Costa Rica

    J'aarive au Costa Rica un peu en reculant après tout ce que l'on m'a dit sur ce pays, pleins d'américains, pays cher, etc..., et bien après avoir franchi la barrière des taxis à l'aéroport et m'être battu pour prendre le bus local, je ne verrai quasiment plus aucun touriste avant un bon moment, donc nickel !

    Arrivé sur San José, la capitale, il pleut ! Je me rendrai compte par la suite que finalement c'était un bon jour par rapport aux autres...

    A San José, je décide de me trouver un hostel dans la banlieue, un peu excentré de ce centre ville trop bruyant (on avance ici plus vite à pied qu'en voiture ou en bus, en prenant garde aux bouches d'égouts manquantes...). Dans la ville, pas grand chose à faire, excepté un seul musée qu'il ne faut pas rater, le musée de l'or. ici est rassemblé tout ce que la civilisation précolombienne a su faire avec de l'or. Ils aimaient beaucoup les animaux...

    Grenouilles :

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    ça, pas besoin de décrire ce que c'est :

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    mais aussi léopard, singes, cerf et crocodiles... ça représente bien la faune très riche de ce minuscule pays (pays avec la plus grande diversité animale au monde !!!)

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    Et aussi des chamans (homme bien sur, regardez le soucis du détail !!)

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    Ensuite comme il ne fait pas beau, qu'il pleut un peu partout dans le pays et que c'est parti pour durer, je choisi d'aller là ou il semble pleuvoir un peu moins, Turtuguero !

    Tortuguero est le lieu de ponte des tortues qui viennent tous les 2 ans pour pondre environ 400 à 500 oeufs chacune, toujours au même endroit et sur le lieu de leur naissance, bon ce n'est plus la saison, les tortues sont déja reparties, mais l'endroit est aussi un parc naturel très riche en faune et en flore :

    Pour y arriver, il n'y a pas de route direct, il faut donc prendre un bus et un bateau. Passage par les plantations de café et de bananes, les 2 grosses exportations du pays. Tous les régimes sont emballés sur le pied dans des grands sacs plastiques bleu pour les protéger des parasites et des traitements. Mais pourquoi bleu ? Ben tout simplement après des essais en tout genre et avec toutes les couleurs, il semblerait que les bananes poussent mieux dans du bleu... mais personne ne sait pourquoi...

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    Du bateau, malgré la pluie, ony croisera ce que j'appelle des "canards à bec plat", des caimans, et des iguanes Jésus Christ (parce qu'ils sont capables de courir sur l'eau et quand les gens les voient, ils s'écrient "Oh Jésus Christ" d'où leur nom :

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa RicaCarnet de route Costa Rica

    Mais arrivé sur Turtuguero, de l'eau, de l'eau partout...

    la rue principale, le devant de mon hotel (et occassionnellement le terrain de foot) et le devant de ma chambre (dans laquelle il pleut aussi)... :

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    Balade ensuite sur la plage aux tortues avec Ana et Véro, 2 mexicaines rencontrées sur place.Les tortues étaient bien là, nous découvrons les nids et les coquilles d'oeuf vides qui vont avec : 

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    Et soudain, quelle ne fut pas notre suprise lorsque nous croisons quelques retardataires tout juste sortis du nid et qui rejoignent la mer à toute vitesse (pour info, cela doit mesurer dans les 5/6 cm) :

    Carnet de route Costa Rica

    C'est incroyable comme cela va vite un bébé tortue.

    2ème jour sur place, il a plu toute la nuit, ça n'amuse que les enfants :

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    Seule la plage reste "au sec", je retente ma chance pour essayer de voir des petites tortues... rien de rien : 

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    Les balades dans la jungle se transformeront en balade en bateau, parce qu'il y a environ 30 à 40 cm d'eau partout... (au minimum)... :

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica 

    Heureusement, nous avons de la chance, nous croisons la route d'un boa conscrictor :

    Carnet de route Costa Rica

    Et d'une multitude d'oiseau et de reptile divers, il y en a tellement au Costa Rica que même notre guide ne les connait pas tous :

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    Des singes (qui n'offrent pas toujours leur meilleur profil). Ici un male (de ce que j'ai cru comprendre...) :

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    Et enfin le chemin du retour, ou plutôt le canal du retour :

    Carnet de route Costa Rica

    Il commence à faire beau, tout le monde se seche :

    Carnet de route Costa Rica

    Encore des paresseux et des singes-araignées :

    Carnet de route Costa Rica Carnet de route Costa Rica

    Et le retour au coucher sur soleil direction San José :

    Carnet de route Costa Rica

    Sur San José, 2 jours de farniente et de recharges des batteries en attendant Ingrid, et ensemble nous partons direction le parc naturel de Monte Verde

    « Carnet de routeCarnet de route Ingrid »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :