• Arrivé de La Paz, en Bolivie par la frontière terrestre (une formalité pour passer au Pérou)

    Carnet de route Perou

    Après environ 6h de bus, on longe le Titicaca (paysages magnifiques) et on arrive à Puno :

    Carnet de route Perou

    Ca y est, on se trouve au bord du plus haut lac navigable du Monde (3800m d'altitude)

    Petite balade au marché, on y découvre que l'on peut y acheter des foetus de lamas sechés (que l'on peut enterrer sous sa maison pour y instaurer le bonheur et la chance, que le potiron local se coupe à la scie, et qu'ici tout se transporte par tuc-tuc local, qui ici s'appelle mototaxi ou tricyclo, par facilité j'appellerai ça "tuc-tuc" (même véhicule, même dangerosité, seule la langue du pilote change par rapport à l'Asie)... :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Le temps de se trouver un capitaine pour aller faire un tour sur les iles (si, si, 14 personas maximum... on se retrouvera au moins à 30 sur sa coque de noix). peu importe, on embarque direction les Iles Uros :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Sur le plan authenticité, nous sommes accueilli par les femmes en tenues traditionnelles, tout est encadré, orchestré, minuté, passage par les boutiques souvenirs, etc... donc aucun intéret.

    Mais le fait de savoir que certaines personnes par le passé ont su maitriser le roseau et grâce à ça, ont pu en faire des îles flottantes ou tout est fait grâce à une seule matière première, cela rendra la visite plus sympa. Nous avons d'ailleurs pu goûter au roseau (cela ressemble fortement à de la pousse de bambou).

    Retour sur le bateau pour quelques heures de navigation sous un soleil écrassant :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    ...pour l'ile d'Amantani. Ici pas d'hotel, pas de resto, seul le capitaine du bateau décide chez qui vous serez reçu. Nous avons la chance d'aller chez lui et seront reçu par sa femme.

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    On profite de la fin de journée pour monter au sommet de l'ile pour aller voir le soleil couchant. Rencontre avec Aurélie et Stéphane, un couple de suisse qui entame un Tour du Monde aussi, bon courage à vous 2 !!

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Le lendemain, sous un ciel un peu voilé, on reprend le bateau direction Taquilé :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Retour sur Puno pour y reprendre un enième bus de nuit pour Cuzco.

    Arrivée au petit matin :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    On y découvrira le marché local :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Balade dans la ville avec ici la "pierre aux 12 cotés", exemple d'architecture inca :

    Carnet de route Perou

    Et comme, nous sommes le 4 octobre, anniversaire de Mylène, on décide de lui faire une suprise. Au départ, il s'agissait d'une tirolienne en lui faisant croire qu'on lui avait réservé un saut à l'élastique, mais comme elle s'est prise au jeu, ben c'est parti pour 120m de chute !!!

    Dans l'ordre, la trouille d'avant saut :

    Carnet de route Perou

    Le "hahahahahahaha !!!!" :

    Carnet de route Perou

    Le silence ! :

    Carnet de route Perou

    et le retour sur terre :

    Carnet de route Perou

    Bravo Mylène, j'en connais 3 qui ne l'aurait pas fait !!

    Et pour la récompenser, séance de massage inca pour tout le monde (ben oui nous aussi on en a baver)...

    Carnet de route Perou

    Et ça y est enfin, nos billets en poche, direction le Fameux Machu Picchu !!!

    Arrivée en train touristique sur Agua Calientes, La ville en bas du Machu créée pour les touristes (les prix sont digne d'un Paris ou d'un New-York !!), la liaison en train est juste la plus chère au monde (aie...)

    Carnet de route Perou

    A Agua Calientes, on va tester les bains chauds :

    Carnet de route Perou

    2 possibilités pour se rendre sur le site du Machu Picchu, soit en bus, soit en se levant à 4h du matin avec un petit trek d'environ 1h. Je pars donc devant et attend l'entrée en 40 min en arrivant à 5h35. J'ai donc la chance d'être dans les premiers à attendre l'ouverture à 6h. Et là surprise, la queue dans laquelle je me trouve ouvre en premier, et avec un peu de marche rapide, je me retrouve donc le premier à arriver ce jour là sur ce site magnifique.

    J'ai donc quelques minutes à moi, tout seul sur le Machu Picchu, sans personne, seul au monde : 

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Et comme le dit la légende, ici, il n'y a que 2 saisons, le chaud-étouffant et le brouillard-pluie !! On pourra le vérifier plusieurs fois dans la journée :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Mais lorsqu'il fait, le spectacle est juste magnifique :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Je retrouve les autres qui ont terminé la montée pas loin derrière mais personne n'a abandonné, bravo !

    Carnet de route Perou

    Suite de la visite :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Certains sont là pour prendre la pose :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Et arrive 10h, l'heure officielle pour monter au Wayna Pichu, la montagne qui surplombe le Machu (seuls 200 personnes peuvent y monter à 7h et 200 à 10h, nous faisons partis des privilégiés de ce jour...

    Montée assez ardue :

    Carnet de route Perou

    Mais le spectacle en vaut la peine :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    13h, la pluie revient, on fait les feignasses et prenont le bus pour redesendre. Puis pour se féliciter de ce bel effort de la journée, séance de massage pour tout le monde en attendant le train de retour !!!

    Le soir, train pour Ollamtaytambo :

    Carnet de route Perou

    Et visite de la vallée sacrée :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    On y goute un plat local plutôt original : le cochon d'inde !!

    Avant / Après :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Puis je lache Thomas et Mylène et avec l'autre Thomas direction Arequipa avec encore un bus de nuit !

    Arrivée sur Arequipa, on tombe sur un défilé militaire (come tous les dimanches nous dit-on...)

    Carnet de route Perou

    Le temps de savoir ce que l'on veut faire. Un sommet à 6000m ? Trop tard pour le départ, alors on chope une voiture, direction le Canyon de Colca :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Pays des vigognes, on en croisera tout le long du parcours :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Nous avons pris en stop : un mec en panne de batterie qui devait dormir avec son lama tellement il nous a pourri la voiture, la moitié de l'équipe de foot du coin, et 4 ou 5 travailleurs revenant chez eux

    Carnet de route Perou

    les paysages sont juste magnifique, les incas ont redessiné une vallée entière de culture en escalier, aujourd'hui encore utilisé :

    Carnet de route Perou 

    Et enfin arrivée en soirée au point d'observation des condors sur le 2ème plus profond canyon au monde (le premier étant un peu plus loin au Pérou, et le Grand Canyon arrivant seulement 3ème) :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Une nuit sur Cabanaconde :

    Carnet de route Perou

    Et retour au petit matin sur le poste d'observatiore des condors, très impressionnant de voir ces plus grands oiseaux au monde...

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    On rencontrera Lisa et Gael avec qui nous feront une petite balade à la journée. Programme : un petit oasis au fond du canyon, juste 1100m de descente et 1100m de remontée !!

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Et enfin retour sur Arequipa :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Avec un bon asado argentin : 

    Carnet de route Perou

    Le lendemain, au moment de rendre la voiture, petit problème de crevaison.

    Non pas que l'on se sache pas changer une roue, mais la police péruvienne est extremement serviable, merci les gars !

    Carnet de route Perou

    Et avions direction Lima et ensuite Pucallpa au milieu de la jungle :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Arrivée sur Pucallpa, jour de foot, tout le monde se retrouve sur la place, malheureusement ce jour là le Pérou perdra son match :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Et c'est parti pour 4 jours de jungle en pirogue avec notre guide Miguel (peur de rien, connaissance parfaite de la jungle, grand père de Bears Grills !!)

    Carnet de route Perou

    On part avec 3 fruits, un couteau, et une bouteille d'ayahuasca (que l'on se garde pour le lendemain), le reste, on verra sur place...

    Carnet de route Perou

    Une belle faune nous attend :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Et premier orage à nous tomber dessus (ce ne sera pas le dernier...)

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Achat du 1er repas du soir : échange de poissons contre 3 morceaux de pain, bon troc !

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Et arrivée à notre "hotel"..., notre guide fait place à coup de serpette dans la mangrove pour atteindre la terre ferme, une moustiquaire, les poissons et quelques bananes frites, on est paré pour la nuit :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Le lendemain, petite peche au piranhas. Pas facile à attraper, ça bouffe tout et super rapidement, faut être super agile !

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Et drection le village pour aller rencontrer le chaman qui nous initiera à l'ayahusca. Sur le chemin, petit ballet de dauphins d'eau douce...

    Carnet de route Perou

    paresseux...

    Carnet de route Perou

    et iguane géant...

    Carnet de route Perou

    Arrivée au village, le chaman est d'accord, on patientera jusqu'a la nuit tombée en allant se baigner et en allant à la pêche au filet avec les enfants du village.

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Et le soir, ayahuasca avec le chaman. L'ayahuasca est une concoction de lianes hallucinogènes mélangée avec des feuilles "pour rajouter de la couleur" au délire.

    20h, le chaman prépare l'ayahuasca.

    20h30, on le boit (le guide n'en prendra pas, "pour surveiller le bon déroulement du truc"). Je dois avouer que je n'ai jamais rien bu d'aussi dégueulasse, tellement c'est ignoble.

    21h, attente que l'ayahuasca fasse effet, assis en tailleur, les yeux fermés, concentrés.

    22h le chaman se met à chanter, et c'est parti pour un grand n'importe quoi !!! Je vois beaucoup d'animaux, je me retrouve tantôt en lion dans la jungle, tantôt en pinguoin sur la banquise, avec autour des cochons qui volent, il pleut des araignées, le tout avec une multitude de formes et de couleurs incroyables et psychédéliques !! Sans pouvoir bouger mais tout en restant super lucide de ce qui se passe autour, c'est incroyable !!

    Thomas aura le même "délire" mais avec moins d'animaux. Cela durera jusqu'a environ 1 ou 2h du matin (avec toujours le chaman qui chante, il s'arretera quand le guide le lui a demandé sinon il était parti jusqu'au petit matin). La descente est un peu plus violente avec vomissements et diarhées sur environ 1h. 

    Pas de photos de tout cela, c'était juste impossible !!

    Au petit matin, tout va bien, juste un peu déboussolé.

    C'est le bon moment que choisira notre guide pour une balade dans la jungle :

    Carnet de route Perou

    Arbre à poison utilisé pour tuer plus facilement ses proies :

    Carnet de route Perou

    Les marques que fera notre guide dans les arbres c'est "pour retrouver le chemin" (super rassurant tout ça)

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Et arret dans une maison perdue au milieu de nul part où vie une famille, isolée de tout avec pour animaux de compagnie... une tortue :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    On y restera le reste de la journée, au programme baignade (c'est bon c'est sur ?? oui, oui, les crocodiles ne viennent pas jusque là la journée... ah bon et pour les piranhas ? oh du moment que personne ne saigne, c'est bon !! nickel, avec nos 250 piqures de moustiques, on ne s'est même pas gratté... on verra bien !!)

    Carnet de route Perou

    Et le soir, re-pêche au piranhas et observation des crocodiles à la lampa torche :

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Et le lendemain, retour sur Pucallpa on l'on s'offrira un petit luxe, hotel avec piscine (c'est bon de se laver après 4 jours de jungle...)

    Carnet de route Perou Carnet de route Perou

    Retour sur Lima où je laisse Thomas qui repart en France, juste le temps pour moi d'aller faire un tour en ville sur une journée (c'est le jour ou Justin Bieber choisira de faire son concert dans la ville, un de nous 2 est de trop, je ne restera pas plus longtemps)

    Direction Quito et les iles Galapagos !

    Carnet de route Perou


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique